Passion Céline Dion

1968-19801981-19861987-19941995-20012002-2006

1968-1980 - L'enfance de Céline

Depuis que Céline est dans le ventre de sa mère, elle est bercée dans la musique... c'est aussi la musique qui a déterminé son nom. Céline avait vraiment les gênes de la musique en elle, et elle l'a démontré dès le moment où elle a pu parlé.

La plus jeune d'une famille de 14 enfants, Céline est née le 30 mars 1968, dans la ville de Charlemagne, sur la rive Nord du fleuve Saint-Laurent, à la pointe Est de l'île de Montréal.

Elle doit son prénom à une chanson (Céline, chantée par Hugues Aufray et écrite en 1966 par Vline Buggy - Paroles) que sa mère chantait alors qu'elle était enceinte.

Elle a grandi entourée par la musique. Dans Le Vieux Baril (un restaurant piano-bar dans sa ville natale qui appartenait à ses parents) les enfants faisaient à tour de rôle soit le service aux tables, soit de la chanson. La famille tenait régulièrement des séances d'improvisation musicale (jam sessions), avec son père Adhémar jouant de l'accordéon et sa mère Thérèse au violon. La famille passait ses temps libres à chanter et à jouer de différents instruments de musique, car dans cette famille, tout le monde est musicien.

Elle est pour la première fois montée sur une table pour chanter une pièce de Ginette Reno à l'âge de 5 ans! À cinq ans et demi (18 août 1973), elle chanta la chanson Du fil, des aiguilles et du coton au mariage de son frère Michel. Bientôt, des citadins planifient leurs soirées pour venir écouter «la p'tite québécoise».

À 12 ans, Céline annonce à sa mère qu'elle ne peut imaginer faire autre carrière que celle de chanteuse. Thérèse, reconnaissant le talent de sa fille, écrit une chanson pour elle. Ce n'était qu'un rêve fut enregistrée sur une bande démo et envoyée à René Angélil, un gérant connu de Montréal. Il demanda à l'entendre en personne.

Il fut impressionné et ému par la force et le contrôle de cette jeune voix. Il avait les larmes aux yeux en écoutant Céline chanter, et accepta de travailler avec elle. Il hypothéqua sa maison afin de financer l'enregistrement des deux premiers disques de Céline. Depuis, René gère la carrière de Céline et il l'a mené au sommet des palmarès du monde entier.

«Je me suis ennuyée de ma famille et de ma maison, mais je ne regrette pas d'avoir perdu mon adolescence. J'avais un rêve: je voulais être chanteuse.»
- Céline au magazine américain People

Le 2 mai 1993, la nièce de Céline, Karine Ménard (fille de sa soeur Liette), âgée de 16 ans décède. Karine était atteinte de fibrose kystique et était la porte-parole de la fondation québécoise de cette maladie depuis bien des années. Céline porte aussi le flambeau en faisant très souvent de la promotion pour la fondation.


Créé et maintenu par:  Sylvain Beauregard, ©1996-2006Hébergé chez 1 and 1