Passion Céline Dion

Les Chansons d'amour (medley)
Durée: 5:10
Langue(s): français
Crédits: Cabrel, Francis / Cocciante, Richard / Dessca, Yves / Plamondon, Luc / Reveaux, Jacques / Sardou, Michel
Sommaire:
C'est un pot-pourri de 3 chansons d'amour fort populaires: L'Amour existe encore, L'Encre de tes yeux et Maladie d'amour.
Notes:
Cette chanson fut enregistrée durant le spectacle 1996 des Enfoirés, et Céline y chante avec Carole Frederics et Patrick Bruel. L'Encre de tes yeux avait d'abord été enregistrée par Francis Cabrel alors que Maladie d'amour est une chanson de Michel Sardou.
Disponible sur:
La Soirée des Enfoirés 96 (Artistes variés) (CD)

(L'amour existe encore - Luc Plamondon / Richard Cocciante)

Quand je m'endors contre ton corps
Alors je n'ai plus de doute
L'amour existe encore

Toutes mes années de déroute
Toutes, je les donnerais toutes
Pour m'ancrer à ton port

La solitude que je redoute
Qui me guette au bout de ma route
Je la mettrai dehors

Pour t'aimer une fois pour toutes
Pour t'aimer coûte que coûte
Malgré ce mal qui court
Et met l'amour à mort

Quand je m'endors contre ton corps
Alors je n'ai plus de doute
L'amour existe encore

L'amour existe encore...

(L'encre de tes yeux - Francis Cabrel)

Mais puis qu'on ne vivra jamais tous les deux
Puisqu'on est fous puisqu'on est seuls
Puisqu'ils sont si nombreux
Même la morale parle pour eux

Je voulais quand même te dire
Que tout ce que j'ai pu écrire
Je l'ai puisé à l'encre de tes yeux

Je n'avais pas vu que tu pourtais des chaînes
A trop vouloir les regarder, j'en oubliais les miennes
...

Tu viendras longtemps marcher dans mes rêves
Tu viendras toujours du côté où le soleil se lève
Et si malgré cela, j'arrive à t'oublier
Je voulais quand même te dire
Que tout ce que j'ai pu écrire
Aura longtemps le parfum des regrets

(Maladie d'amour - Michel Sardou/Yves Dessca/Jacques Reveaux)

Elle court, elle court,
La maladie d'amour,
Dans le coeur des enfants
De sept à soixante dix-sept ans.
Elle chante, elle chante,
La rivière insolente
Qui unit dans son lit
Les cheveux blonds, les cheveux gris.

Elle fait chanter les hommes, ceux-ci supportent le monde.
Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie.
Elle fait pleurer les femmes, elle fait crier dans l'ombre
Mais le plus douloureux, c'est quand on en guérit.

Elle court, elle court,
La maladie d'amour,
Dans le coeur des enfants
De sept à soixante dix-sept ans.
Elle chante, elle chante,
La rivière insolente
Qui unit dans son lit
Les cheveux blonds, les cheveux gris.


Créé et maintenu par:  Sylvain Beauregard, ©1996-2006Hébergé chez 1 and 1